dimanche 22 octobre 2017

Récapitulatif [du 16 au 22 octobre 2017]



Voici tous les articles publiés cette semaine :


(chaque titre est associé à son article, il suffit de cliquer dessus pour y accéder).

 



 

The Rain [Tome 1] de Virginia Bergin (chroniqueuse Solenn)
Wonder Woman Warbringer de Leigh Bardugo (chroniqueuse Rosalie) 
Serafina et la cape noire de Robert Beatty (chroniqueuse Rosalie) 
Agence Mysterium T1 Le fantôme de Saint-Malo de Loïc Le Borgne (chroniqueuse Rosalie)
A good girl d'Amanda K. Morgan (chroniqueuse Solenn)
 Adopted love - tome 1 de Gaïa Alexia (chroniqueuse Fatima)
Covenant T1, Sang mêlé de Jennifer L. Armentrout (chroniqueuse Solenn)
Ténégria T1 La gardienne de Séverine Silbert (chroniqueuse Rosalie)


Quoi de neuf chez les Reines ? #133


 

Ténégria T1 La gardienne de Séverine Silbert

Auto éditions, 10 août 2017, 277 pages, disponible au format papier et numérique 






1860, au cœur de Londres, le royaume de Ténégria rassemblant les surnaturels est en proie au chaos suite à une tentative de prise de pouvoir d'une organisation sanguinaire.

Au cœur de ce tumulte, Alicia lutte pour sa survie en cachant son passé. Sa rencontre avec un agaçant vampire risque de mettre à mal sa sécurité et peut être même son cœur.
Entrez dans l'univers de Ténégria où la trahison est de mise et les apparences souvent trompeuses !!


Au fil des siècles, les surnaturels de tout poils - et crocs- ont appris à vivre parmi les humains en cachant leur nature - de prédateur pour la plupart !

Ils vivent au coeur du royaume de Ténégria dirigé par la Reine Abigaïl, une Gardienne et d'autres Gardiens chargés de maintenir l'ordre mais suite à une trahison, la Reine et les Gardiens ont été tués, plongeant Ténégria dans le chaos ! 

Suite à ce coup d'état, Ténégria est tombé sous la coupe de l'Ordre dont les principaux dirigeants sont Sebastian, un vampire, Morgane, une sorcière et Ludwig, un loup-garou.
Face à eux, la Ligue qui oeuvre dans l'ombre pour tenter de redonner sa liberté à Ténégria.

Alicia Grenel est soubrette mais il y a un peu plus d'un an, sa vie était toute autre, mais elle a tout perdu.
Oeuvrant en secret pour la Ligue, elle dérobe un précieux carnet à Lady Bradford, sa maitresse.
Elle a pour mission de remettre l'objet à un autre allié de la Ligue.
Louis Matharel, frère du duc du même nom, est un vampire et il s'avère qu'il est l'allié à qui Alicia doit remettre le carnet.
Mais pour une raison qui lui échappe, il est attiré par la jeune femme au point qu'il a du mal à se contrôler en sa présence.
Voyant cela, la jeune femme n'a aucun mal à maitriser son adversaire, à la grande surprise de celui-ci.

Unis dans le même combat, les deux jeunes gens vont devoir se revoir et faire alliance, au grand dam de Melchior, le frère de Louis, qui ne semble pas apprécier la présence de la jeune femme au contraire de Charlotte, leur cousine.

Mais Alicia et Louis dissimulent chacun un lourd secret qui risque bien de les séparer à jamais.

Parviendront-ils à mener à bien leur mission malgré les risques et les dangers qui les attendent ?

L'auteur nous livre un roman de bit-lit dans la lignée de ses prédécesseurs.

Vampires, loup-garous, sorcières, actions, méchants - très méchants -  amour, esprit de sacrifice, rebondissement en tout genre, suspense : tout est réuni pour faire de ce livre un agréable moment de lecture.

Alicia est une jeune femme qui a beaucoup souffert mais qui n'en reste pas moins forte et déterminée à mener sa vengeance à bien.
Louis est un vampire mais pas que ... il a - tout comme Alicia - un terrible secret, lourd à porter et à cause duquel, il a failli tuer son propre frère.
La rencontre entre ces deux êtres va se révéler particulièrement percutante et explosive et leur attirance commune ne sera pas faite pour apaiser les choses.
Ils vont être confrontés à maints dangers et risqueront, plus d'une fois, de perdre la vie.

En bref,  Ténégria est un roman qui se laisse lire et nous permet de nous évader dans un monde où foisonnent créatures surnaturelles, trahison et aventures.




 

Quoi de neuf chez les Reines ? #133



Voici nos réceptions de la semaine.






Dans ma liseuse
Couverture du livre : Free Fallin', Tome 2


Dans ma bibliothèque



Dans ma liseuse

Dans ma bibliothèque


Dans ma bibliothèque...



Dans ma bibliothèque : 





Dans ma liseuse
L’image contient peut-être : 1 personne, texteL’image contient peut-être : une personne ou plus et texteL’image contient peut-être : 1 personne, texte


Dans ma liseuse : 
Couverture du livre : Jäger



Dans ma liseuse
Couverture du livre : Jäger


samedi 21 octobre 2017

Covenant T1, Sang mêlé de Jennifer L. Armentrout

Éditions J'ai Lu, 11 octobre 2017 - Grand Format 477 pages
Disponible en eBook
En vente sur le site J'ai Lu pour Elle
J'Ai Lu Pour Elle



Sur une île au large de la Caroline du Nord vivent les hematoï, des individus au sang pur et aux pouvoirs divins capables de maîtriser les quatre éléments. Ceux dont la lignée a connu un métissage sont contraints de choisir leur destin : intégrer le corps des Sentinelles du Covenant pour chasser les démons, leurs ennemis originels, ou être réduits à la servitude. De retour depuis peu au Covenant pour des raisons qui lui appartiennent, Alexandria n'a pas le choix : fille d'une hématoï et d'un simple mortel, elle se doit de réussir l'examen lui permettant de devenir Sentinelle. L'institution applique une discipline de fer, et les relations entre sang-pur et sang-mêlé sont formellement interdites, sous peine d'exclusion, ou pire. Une règle qui pourrait être simple si Aiden, un sang-pur aux yeux couleur d'orage qu'Alex convoite depuis toujours, n'avait pas été désigné comme son entraîneur personnel...

Cela fait des années que j'entends parler de cette série et que je rêve de la lire. J'ai donc sauté de joie quand j'ai appris que les éditions J'ai Lu allaient l'éditer. Et dès la réception du roman, je me suis ruée dessus. 
Je viens de passer deux jours absolument fabuleux en compagnie d'Alexandria (Alex) et Aiden. 

Dans ce nouvel univers, il est question de dieux de l'Olympe et de démons. 
Les Dieux, au mœurs légères, se sont reproduits sur terre avec des humains, créant ainsi, au fils des siècles, la race des sang-purs. Des êtres à la beauté inhumaine et capable de maîtriser les éléments.
Ces sang-purs, bien que immensément forts, ont toutefois une faiblesse : les démons (des sang-purs altérés par l'éther). Leurs ennemis de toujours. 
Ces derniers, grâce à leur magie élémentaire, masquent leur vraie nature et seuls les sang-mêlés ont le pouvoir de les distinguer. 
Les sang-mêlés, à l'instar de notre héroïne, sont nés d'un sang-pur et d'un humain. Bien que physiquement ils soient plus forts et plus rapides qu'un simple humain, ils sont loin d'égaler un véritable sang-pur.
Cette société secrète, vivant recluse, dans le monde des humains, a une hiérarchie très stricte, où les sang-mêlés sont considérés comme de simples objets. Des esclaves ou, au mieux, des gardiens qui lutteront contre les démons pour protéger les purs. 
Bien évidemment, toute relation entre un sang-pur et un sang-mêlé est formellement interdite. La sentence pour ce crime étant la mort du sang-mêlé...

Alexandria  Andros, est une sang-mêlé de 17 ans. Après une absence de trois ans, elle revient au Covenant, l'institut qui prépare les sang-mêlés à devenir des gardiens ou des sentinelles. C'est Aiden, un sang-pur intransigeant, aussi beau que létal, qui sera en charge de la remise à niveau d'Alex. 
Cette dernière, affaiblie moralement par des événements passés, pensait trouver refuge au Covenant, mais la réalité sera toute autre...

Je voulais de l'action 


Je voulais des rebondissements 


Je voulais de la passion,  des sentiments, de l'amour 

Et j'ai eu tout ça et bien plus encore ! 


C'est un roman qui nous emporte de la première à la dernière page. En quelques lignes seulement, j'étais déjà séduite par le personnage d'Alex. Une jeune femme intrépide, têtue, mais aussi forte et courageuse. Puis, au fil de la lecture, d'autres personnages ont fait leur apparition, tels que Aiden, Caleb ou encore Seth. Ils se sont tous frayés une place particulière dans mon cœur. Avec un big big love pour Aiden. Personnage charismatique et envoûtant. 
Les rebondissements ne tardent pas à venir, ils nous prennent dans leur filet, et c'est le souffle court que nous finissons ce récit. 

En bref ? J'ai adoré ! J'ai l'impression que cela faisait une éternité que je n'avais pas été autant emportée par un roman. Un gros coup de cœur. 




vendredi 20 octobre 2017

Adopted love - tome 1 de Gaïa Alexia

Hugo Poche, Poche 512 pages, 12 octobre 2017
Disponible en eBook


 Hanté par son passé, sera-t-elle son avenir ?
Orphelin, Teagan erre depuis son plus jeune âge de foyers en familles d'accueil. 
Bad boy écorché par la vie, la justice le rattrape à l'aube de ses 18 ans. La sentence ? Un an de conditionnelle durant lequel il devra se tenir à carreau s'il ne veut pas finir en prison. 
Il ne lui reste qu'une chance de se remettre dans le droit chemin et c'est dans une ultime famille d'accueil qu'elle va se jouer. Mais la rencontre avec Elena, la fille aînée de la famille risque de compliquer les choses.

Avec plus de 1,5 millions de lectures, découvrez la New Romance qui a conquis les plateformes d'écriture en ligne en France.



Je me sens partagée sur ce roman. D'un côté j'ai apprécié l'histoire, les héros et d'un autre je n'ai pas trop adhéré au style de narration. Non, non, ne me jetez pas la pierre, je vous explique 😋

Commençons par la présentation de nos deux jeunes (oui très jeunes) héros.

Teagan Doe. 
Il a 17 ans et aussi loin qu'il s'en souvienne il a vécu dans un orphelinat puis dans des familles d'accueil. Et rien ne lui a été épargné. Maltraité par certains de ses camarades, mais aussi par des surveillants, il est resté gravement traumatisé par cette partie de sa jeune vie. Seul Benito, un autre orphelin de son âge, lui procure une certaine sécurité, d'ailleurs ils sont restés amis.
Mais la vie va s'acharner sur lui. Son assistante sociale, Nathalie Solis, qu'il appellera très vite maman, va venir à son secours, pensant bien faire, et le placer dans une famille d'accueil où, elle l'espère, il sera heureux. Mais là encore Teagan est vite devenu le souffre douleur des deux parents, mais aussi de leur fils. Là aussi, il va garder des graves séquelles psychologiques de son passage chez les Miller.
Il arrête de parler. 
La seule personne avec qui il parvient à communiquer est Nathalie. 

Encore une fois, le voilà devant un juge pour vol de voitures et possession de marijuana. Mais cette fois il a plus de 16 ans et peut être jugé comme majeur responsable. La juge va lui laisser une dernière chance avant de le faire passer par la case prison. Un an dans une nouvelle famille où il se tient à carreau et prouve ainsi qu'il peut devenir quelqu'un de bien.
Nathalie le place donc chez les Hills, une famille bourgeoise de la banlieue de New York. Et dans cette famille il y a la grande fille, Elena, 17 ans.

Elena Hills, 17 ans donc. 
Elle traverse une mauvaise période en ce moment. Elle a perdu beaucoup de poids et s'est renfermée sur elle-même, refusant de parler avec ses parents. Alors l'arrivée de Teagan ne la réjouit pas du tout et dès le premier regard c'est la guerre. C'est à celui qui s'enverra le plus de vacheries à la tête. Vous allez me dire que Teagan ne parle pas mais, croyez-moi, il va trouver le moyen de faire tourner Elena en bourrique.
Entre nos deux héros, cela va être électrique, épique et tous les autres adjectifs qui se finissent en ique... oui oui, j'y inclus même la trique de ce pauvre Teagan (ahhh les hormones à 17 ans !).


Vous voyez ? 
Les héros sont complexes et passionnants. Gaïa Alexia a une écriture moderne, addictive et vraiment très facile à lire. L'histoire est super bien développée, les personnages bien travaillés et il y a des retournements de situation qui nous chamboulent le cœur et le cerveau.
Tout y est pour le coup de cœur absolu. Sauf que voilà, malgré tout ça, j'émets un bémol sur la narration. 
Tout est narré du point de vue de Teagan,  mais même si Teagan ne parle pas, on est dans sa tête et... il est hyper bavard parfois... souvent... trop... et cette façon de relater les choses en temps réel, je ne suis absolument pas fan. Il y a aussi son obsession à se comparer à un lapin, ça ne l'a pas fait du tout ! Ça a tué dans l’œuf le début de mon histoire d' amour pour ce jeune homme (bon je plaisante car cela m'a fait bien rire).
Parfois on se plaint que ce n'est pas très détaillé, mais là, c'est l'inverse et du coup, il y a des passages où je me suis un peu ennuyée.

Tout ça n'engage que moi, ça m'est personnel, mais je n'y peux rien. Pendant ma lecture j'ai souvent pensé au style d'Anna Todd dans After (là aussi, j'étais gênée par le choix de narration). Sûrement une question de génération. 

D'où ma réflexion du début sur le fait que j'étais très partagée sur cette lecture. Car malgré tout, je suis anxieuse de me plonger dans la suite car l'histoire reste passionnante et ce cliffhanger sur la fin est juste trop cruel.


http://amzn.to/2wl3T79

https://www.facebook.com/HugoNewRomancePoche/